Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/06/2011

Visite de la rédaction et projection du match Belgique-Turquie (03/06)

groupe.jpgLes lecteurs y ont cru JUSQU’AU BOUT!
150 abonnés ont suivi le match des Diables depuis les bureaux de la DH.

Les photos et la vidéo de la soirée.


3 juin. La DH avait convié ses lecteurs pour suivre Belgique-Turquie d’une manière originale. Chapeaux noir-jaune-rouge vissés sur la tête, grimage sur les joues et drapeaux sur les épaules, les couleurs nationales étaient bien présentes. Nordin Jbari rehaussait également de sa présence la soirée. L’ancien Diable Rouge faisait dès lors profiter les lecteurs de ses impressions sur le match : “J’ai eu l’occasion de discuter avec certains d’entre-eux. Ils ont mis une bonne ambiance. C’était gai.”

Avant le match, les invités, en petits groupes, visitaient les locaux pour une explication de la manière dont vit une rédaction comme la DH : “C’était très instructif. C’était aussi original comme soirée. On a été très bien guidés”, commente Patrick Joly, qui donne également son avis
sur le match, “le but encaissé, c’est une erreur de jeunesse, ça se paie toujours cash”.

PARMI LES INVITÉS, l’on ne retrouvait pas que des supporters des Diables. Kaya Tahsin avait préféré vivre ce match à la DH. Même s’il était le seul avec les couleurs de la Turquie, il ne se sentait pas trop seul, “quand les Turcs ont marqué, j’étais le seul à sauter de joie mais ce n’est pas grave. J’ai les deux casquettes. J’ai tout annulé pour venir suivre la rencontre avec d’autres supporters. J’aime bien ce genre d’ambiance”.

DURANT LA RENCONTRE, les applaudissements faisaient place au stress. L’ambiance s’enflammait quand Mertens obtint un penalty. Les encouragements nourris pour Witsel n’eurent malheureusement pas le résultat escompté. “Je suis déçu du résultat mais je ne vois pas ce qu’on aurait pu changer dans l’effectif. Au final, c’était quand même une bonne soirée”, concluait, avec le sourire, Serge Scaillet qui avait fait le déplacement depuis Namur.

(Julia Panenka)

Les commentaires sont fermés.